Thomson Mesh Homekit 1200, du Wi-Fi puissant partout !

DOSSIER DE PRESSE : Afin de vous partager plus rapidement les actualités Geek et Domotique, nous allons désormais vous partager les dossiers de presse que l’on nous partage. Cela permettra d’obtenir plus rapidement les dernières actualités. Nous sélectionnons bien sûr ces dossiers de Presse afin de mieux faire correspondre à notre site.

On a la fibre, et pourtant impossible de surfer correctement sur le smartphone dans sa chambre ! Aucun souci ! Thomson a la solution avec son Mesh Homekit pour bénéficier d’un Wi-Fi puissant et rapide, partout. Son installation et l’usage sont tellement simples qu’ils ne nécessitent ni connaissance technique, ni paramétrage.

Très nombreux sont les foyers qui ont des problèmes de réception Wi-Fi chez eux et qui ne savent pas qu’il est très simple d’y remédier, surtout avec Thomson. Le plus souvent, le signal est bon à côté de la box opérateur mais dans une chambre ou à l’étage, on ne capte plus rien. Or, à l’heure où chaque membre de la famille se connecte avec son smartphone ou sa tablette pour surfer, consulter ses mails ou poster sur les réseaux, où l’ado joue en ligne sur l’ordinateur dans sa chambre et où la TV est reliée au Wi-Fi pour regarder les séries sur Netflix ou Salto, disposer d’un Wi-Fi performant partout dans la maison est devenu un facteur clé à la bonne entente familiale !

Le problème !

Le problème ne réside que rarement dans la connexion à Internet. En effet, 30 millions de foyers sont éligibles à la fibre optique en 2022. Le problème vient généralement de la diffusion du Wi-Fi assuré par la box et qui, selon la génération et l’opérateur, ne porte qu’à une certaine distance et n’aime pas les obstacles de type poutres métalliques ou murs en béton. Même la box la plus récente ne peut pas faire de miracles, surtout si elle est placée à un bout du domicile, ce qui est souvent le cas. Pour s’en rendre compte, c’est simple : se placer à côté de la box avec un smartphone, mesurer le débit avec une app gratuite comme Nperf, puis recommencer là où la réception est la plus faible. S‘il y a de gros écarts, c’est que la box ne couvre pas tout le domicile en Wi-Fi. Il y a bien une solution sur le marché, d’ailleurs souvent proposée par les opérateurs, qui est le répéteur Wi-Fi, mais il a deux inconvénients majeurs. Il ne fait que répéter le signal (déjà amoindri) qu’il capte et crée le plus souvent un deuxième réseau, obligeant à basculer entre le nouveau et celui de la box en fonction de là où on est.

La solution !

Or il existe une solution ultrasimple qui se met en œuvre sans aucune connaissance technique et en quelques minutes : le Mesh. Derrière ce nom anglais se cache un concept pourtant simple, appelé « maillage » en français. Il s’agit tout simplement de répartir intelligemment des modules Wi-Fi dans la maison qui vont ensuite communiquer entre eux sans fil en liaison propriétaire pour diffuser partout le signal Wi-Fi à la même puissance et sans perte. En fait, le Mesh détermine pour chaque appareil quel est le module au signal le plus puissant et y connecte l’appareil de manière transparente pour l’utilisateur. Plus fort encore, si l’appareil se déplace, le Mesh change de module sans perdre ou entamer le signal. La mise en place est aussi très simple puisqu’il suffit de brancher un module sur la box et de répartir les autres modules pour couvrir la surface souhaitée. La seule connexion autre sera une prise de courant pour alimenter chaque module.

Encore plus simple !

Thomson s’est employé à encore simplifier l’installation et l’usage d’un système Mesh avec son tout nouveau Homekit 1200. Dans la boîte, on trouve deux modules noirs compacts et élégants, qui s’intégreront aisément dans votre intérieur, ainsi que deux alimentations et un câble réseau, c’est tout. La documentation illustrée décrit simplement les quelques étapes d’une installation qui est faite en moins de cinq minutes. Il suffit de prendre un des modules, de le brancher sur le courant et de relier le câble réseau à un des ports de la box. Quelques instants plus tard, les deux voyants gauches sont verts et le réseau est créé. Pour se connecter avec un smartphone ou un ordinateur, il suffit d’entrer le nom du réseau et le mot de passe qui se trouvent sous le module. Ensuite, on place le second module de manière à couvrir au mieux le domicile et on appuie sur le bouton connexion du premier, puis du deuxième. Il suffit d’attendre que les trois voyants sur chaque module soient au vert et c’est fini. Si jamais, le deuxième module est trop loin du premier, il suffit de le rapprocher un peu et de recommencer. Il ne reste plus qu’à désactiver le Wi-Fi de la box pour éviter les interférences et désormais vous bénéficiez d’un signal Wi-Fi puissant partout, et toujours sur le même réseau.

Pour aller plus loin !

En général, deux modules suffisent pour une surface de 150 à 200 m² mais si vous habitez dans un manoir, si l’agencement est tarabiscoté, s’il y a des structures métalliques ou du béton, il peut s’avérer utile d’ajouter un troisième module, vendu à l’unité par Thomson et qu’il suffit d’ajouter aux deux déjà installés. Pour donner une idée du débit à ceux pour qui la norme AC 1200 bi-bande n’est pas très parlante : avec un smartphone récent et sous réserve d’un débit de la connexion Internet supérieur (fibre), on va atteindre entre 250 et 350 Mb/s sur un smartphone récent un peu partout, ce qui est largement suffisant pour toutes les activités, y compris le jeu en ligne et le streaming en 4K sur Netflix. A signaler que chaque module intègre trois ports réseau pour y connecter un appareil par câble au cas où il ne dispose pas du Wi-Fi (un des trois est pris sur le module relié à la box). Une application pour smartphone (iOS et Android) est disponible gratuitement et permet à ceux qui le souhaitent de changer le nom du réseau et le mot de passe, de surveiller l’état de connexion du réseau et même de limiter le fonctionnement à des horaires spécifiques, avis aux enfants accros des réseaux la nuit ! On se retrouve très rapidement dans une prochaine revue de presse. Tchao !

Avez vous aimé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.